HOMMAGE AUX RÉALISATEURS AMIS DU FESTIVAL
SOIRÉES SPÉCIALES

 

jocelyne saabJOCELYNE SAAB
1948 – 2019
DUNIA
RETROSPECTIVE
LONG-METRAGE DE FICTION | EGYPTE | 2005
COULEUR | 1H50 | VOST
REALISATION ET SCENARIO : JOCELYNE SAAB
GRAND PRIX DU JURY, PRIX DU PUBLIC, PRIX SPECIAL DU JURY SUNDANCE FESTIVAL 2006

Etudiante en poésie soufie et danse orientale au Caire, Dunia est à la recherche d’elle-même et aspire à devenir danseuse professionnelle. Lors d’un concours, elle rencontre le séduisant Dr. Beshir, illustre penseur soufi et homme de lettres. Elle goûtera avec lui au plaisir des mots dans ses recherches sur l’extase dans la poésie soufie, et découvrira, dans ses bras, le plaisir des sens. Mais il lui faudra affronter la tradition, qui a détruit sa capacité au plaisir, pour pouvoir libérer son corps et
danser avec son âme.
13 OCTOBRE - 20H45 - SALLE JEAN MORETTE
AVEC MOHAMED BENSALAH, UNIVERSITAIRE, CRITIQUE DU CINEMA

dunia


mahmoud zemmouriMAHMOUD ZEMMOURI
1946 – 2017
LES FOLLES ANNÉES DU TWIST
RETROSPECTIVE
LONG-METRAGE DE FICTION | ALGERIE | 1984
COULEUR | 1H30
REALISATION ET SCENARIO : MAHMOUD ZEMMOURI


Une petite ville d’Algérie, dans les années 1960- 1962. Deux jeunes garçons oisifs et amateurs de rock, Boualem et Salah, tentent de subsister dans la tourmente de la guerre, en prenant bien soin de ne pas s’engager.
12 OCTOBRE - 20H45 - SALLE JEAN MORETTE
AVEC MOHAMED BENSALAH, UNIVERSITAIRE, CRITIQUE DU CINEMA

les folles annees du twist


EN PARTENARIAT AVEC LA LIGUE DES DROITS DE L’HOMME DE MOSELLE
rachid oujdiRACHID OUJDI
1967 – 2018
J’AI MARCHÉ JUSQU’À VOUS - RÉCITS D’UNE JEUNESSE EXILÉE
DOCUMENTAIRE | FRANCE | 2016 | COULEUR | 52 min | VF
REALISATION ET SCENARIO : RACHID OUJDI


Ils ont moins de 18 ans, on les appelle les « Mineurs Isolés Etrangers ». Venus seuls, principalement d’Afrique et du Moyen-Orient, ces voyageurs sans visa débarquent à Marseille, au terme d’un long périple. En attendant leur majorité, ils sont censés se trouver sous la protection de l’Aide Sociale à l’Enfance. Mais avant cette « mise à l’abri » rarement immédiate, ces jeunes subissent la rue, les réseaux malveillants et la suspicion des institutions.
8 OCTOBRE - 20H45 - CITE SOCIALE
FILM SUIVI D4UN DEBAT SUR L'ACCUEIL DES MINEURS ETRANGERS

jeunesse exilee